La Corète : différentes façons de la consommer pour profiter de tous ses bienfaits !

La Corète est une feuille délaissée en Europe dès le 18ème siècle. Avant cela, elle était surtout utilisée pour la fabrication des toiles de jute.

Ailleurs sur le globe, elle était utilisée comme plante médicinale en ayurvéda, en Inde, comme potage en Egypte, et comme ragoût au Maghreb, où elle était appelée Mloukheya.

Cette plante a de multiples bienfaits, dont j’aimerai vous parler dans cet article.

Oui, maintenant vous me connaissez, j’adore parler des plantes et céréales peu connues, les tester pour vous, et vous en détailler les vertus.

Qu’est-ce que la Corète ?

corete - ayra Raja ABID

La corète est une plante annuelle de tige haute, elle peut atteindre 2 mètres de hauteur, ou même 3 mètres si elle pousse spontanément de façon sauvage. C’est une espèce qui aime le soleil, les sol argileux et les pays chauds, d’où son utilisation en Orient et en Afrique principalement.

La feuille de Corète est riche en eau, elle renferme des protéines (5.1%), des lipides (0.3%), des glucides (14.6%), des mucilages, des sels minéraux et de la vitamine C, elle est sacrément riche en bienfaits multiples !

Comment l’utiliser ?

corète mloukhya - ayra Raja ABID

Elle est généralement utilisée séchée puis réduite en poudre, dans des recettes de ragouts pour les plus connues. Moi je l’utilise de cette manière, et je la fais en « mloukheya » mais sana viande, car je préfère consommer végétarien.

Je l’ai déjà cuisinée avec de la viande, et elle est excellente, j’en garde un très bon souvenir ! (la viande est très bien cuite et bien fondante, miam !)

Quels sont les bienfaits de la Corète ?

corète 1 - ayra Raja ABID

La corète, plante mucilagineuse, possède des bienfaits insoupçonnés, mais son goût très particulier (entre l’oseille et les épinards, et même un peu comme une sauce au pesto) creuse le fossé entre elle et les amateurs des saveurs communes.

Parmi ses bienfaits, je cite :

  • Fortification de la vue
  • Grâce à ses propriétés émolliente, elle stimule l’estomac et les intestins
  • Elle protège les muqueuses
  • Augmente l’immunité de l’organisme et de la rate
  • Elle est purgatoire et laxative et non irritante pour les intestins et le côlon
  • Soulage les maux de dents (en mâchant les lamelles)
  • Soigne les troubles cardiaques (en buvant une décoction de ses feuilles)
  • Détoxifie l’organisme (en macérant ses tiges)
  • La science a aussi mis en évidence la richesse de ses graines en substances cardiotoniques (mais qu’il ne faut en aucun cas, JAMAIS, consommer ses graines sans demander l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien, car consommées telles qu’elles, ses graines constituent un poison très fort)
  • Procure force et appétit (consommée en infusion)
  • Efficace contre la dysurie
  • Prévient et retarde l’ostéoporose
  • Préserve les cellules nerveuses
  • Constitue l’épice la plus riche en calcium (contient 2000 mg de calcium pour 100 g !)
  • Enraye les troubles urinaires, tels que les cystites
  • Elle est très riche en fer (87 mg pour 100 g !)

Recette de la Mloukheya Tunisienne :

La recette ci-dessous est la version végétarienne que j’ai cuisiné. Si vous le souhaitez, vous pouvez aisément trouver des recettes de mloukheya de base (donc avec de la viande de boeuf) sur internet.

Mieux vaut la préparer la matinée pour la consommer le soir, car la cuisson dure des heures ! Mais quand on aime, on ne compte pas, et puis le résultat est tellement succulent !

Matériel :

  • Une marmite
  • Une cuillère en bois
  • Une bouilloire ou une casserole pour chauffer de l’eau

Ingrédients :

  • 100 gr de poudre de corète
  • 1 verre d’huile d’olive ou de tournesol (moi je préfère l’huile d’olive)
  • sel & poivre
  • harissa ou paprika (facultatif)
  • quelques feuilles de laurier
  • 1 cuillère à soupe ou à café (selon vos préférences) de carvi en poudre
  • 1 cuillère à soupe ou à café (selon vos préférences) de coriandre en poudre
  • 1 cuillère à soupe ou à café (selon vos préférences) de raz el hanout
  • 1 gros oignon ou 2 petits
  • 5-6 gousses d’ail ou plus selon vos goûts

Préparation :

Mettez l’équivalent d’un litre et demi d’eau à chauffer jusqu’à ce qu’elle bout.

Dans votre marmite, faites revenir l’oignon coupé finement et l’ail haché avec le sel et le poivre dans un peu d’huile chaude. Réservez hors du feu

Préparez la mloukheya (la sauce à base de la poudre de corète) : dans une casserole où vous aurez mis l’huile à chauffer, versez la poudre ainsi que les épices. Remuez jusqu’à ce que vous obteniez une pâte. Versez-la dans la marmite placée sur feu doux. Versez progressivement de l’eau chaude en tournant sans cesse.

Faites cuire à feu doux pendant au moins 4 à 5 heures.

Le plat est cuit quand l’huile apparaît à la surface.

Bon appétit !

 

Cette recette vous tente ? Vous connaissez mieux la corète désormais ? Vous avez des questions ou des suggestions ? Ou alors tout simplement envie de me dire que mon article vous plait ?

Rien ne me fera plus plaisir que vos avis ! N’hésitez pas à commenter, et aussi à partager !

Et comme je le dis souvent :

L’amour et la gourmandise, se partagent !

A bientôt !

Raja - YogaByRaja

Namasté

Raja ♥

 

2 commentaires sur “La Corète : différentes façons de la consommer pour profiter de tous ses bienfaits !

  1. Bonjour Raja. Merci de ce très intéressant partage. J’aimerais bien essayer ta recette mais dans la région ou je vis, j’ai peur de ne pas trouver de Corete. D’où ma question ou et sous quelle forme puis je en trouver? Merci. Namaste.

    1. Bonjour Vanessa, tu peux en trouver dans les magasins bio à mon avis, ainsi que dans les enseignes bio sur internet, tu la trouveras sous forme de feuilles séchées ou poudre 🙏🏽🌱💚
      Merci à toi pour ce commentaire constructif 🥰
      À très vite !
      Namasté 🙏🏽

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.